Gael Monfils Roland Garros

J’ai eu un peu peur d’écrire cet article.

Peur d’être jugé.

Peur que certains disent : “pour qui il se prend”.

Mais c’est souvent ce qu’il se passe lorsqu’on vise haut.

Lorsqu’on vise “l’impossible”.

Mais c’est article est pour toi Gaël. J’ai peur aussi que tu penses que je sois le Nième coach qui pense avoir trouvé la solution miracle.

Mais je pense qu’il est temps pour moi d’arrêter de viser la moyenne et prendre des risques.

Et surtout au fond de moi je sais que cet article peut t’aider mais aussi aider de nombreux joueurs qui suivent Tennis Tactique (surtout pour les espoirs, les 2ndes séries et les joueurs ATP)

Ceci n’est pas une fiction

Personnellement j’y crois.

J’y crois vraiment.

Je crois sincèrement que tu as les capacités pour gagner Roland Garros.

Tu n’as pas besoin de plus d’entrainement physique ou d’entrainement technique (tout comme la majorité des joueurs du circuit pro).

Il y a peut-être des ajustements à faire au niveau de la nutrition ou du physique. Je ne sais pas, je ne sais pas où tu en es à ce niveau.

Mais ce n’est pas ça qui te donnera une progression EXPONENTIELLE.

Ce n’est pas un entrainement plus dur qui te permettra de reprendre le contrôle sur ton potentiel.

Je crois vraiment que tu peux le faire. Mais ce que je ressens que c’est que tu es “bloqué” par certaines choses. Comme s’il manquait une réponse à des questions fondamentales comme “pourquoi je suis sur le terrain”.

Je ressens aussi que tu as sûrement ce qu’on appelle un problème de limite haute (Upper Limit Problem). C’est à dire que dès qu’on atteint un certain niveau, on va avoir des pensées négatives (est-ce que j’ai le droit de jouer aussi bien ?) et on va s’auto-saboter (totalement inconsciemment – je t’expliquerai plus en détails).

Ce que je ressens aussi c’est que tu as des décisions à prendre. Des décisions que tu n’oses pas prendre aujourd’hui.

Mon coach m’a dit une fois “La qualité de ta vie dépend des 5 conversations à haute intensité que tu n’oses pas avoir”

Un simple déclic peut tout changer

Pour être honnête, je ne pense pas que tu aies besoin d’un coach de tennis. Peu importe le coach que tu as, ce n’est pas le facteur déterminant.

Pour résumer l’article, voici ce que je vois aujourd’hui pour toi :

  • Prendre les décisions qu’un n°1 mondial prend (à chaque moment de choix dans ta vie)
  • Faire face aux quelques peurs et conversations que tu dois avoir. Et en lisant ça tu sais sûrement de quoi et de qui il s’agit. Il y a sûrement une chose qui est venue en tête.
  • Reconnecter avec l’Objectif Impossible pour avoir une envie énorme

Gaël, tu as toutes les capacités physiques et techniques pour gagner Roland Garros.

Pour être un numéro 1 mondial même.

Mais est-ce que tu le veux ?

Est-ce que si je te pose la question, je pourrais ressentir que c’est que tu veux ?

Tu as toute la puissance et les aptitudes nécessaires pour réaliser cet objectif durant les 2 prochaines années.

Au fond de moi, je crois vraiment que tu peux le faire (et peut-être même que je crois plus en toi que toi)

Mais j’ai peur d’en avoir plus envie que toi (et je ne coache jamais une personne qui en a plus envie que moi – je ne peux pas être attaché émotionnellement à ton objectif sinon je serai un mauvais coach – d’ailleurs un bon coach ne peut pas se faire payer au pourcentage, car sa paye va dépendre du résultat de son joueur et forcément cela empêche le coach de dire certaines choses).

J’ai peur que tu te contentes de ce que tu as aujourd’hui. J’ai peur que tu laisses passer ta chance simplement parce que tu n’as pas trouvé ta raison d’être sur le terrain, tu n’as pas osé avoir une conversation profonde avec quelqu’un, ou que tu laisses passer ta chance parce que tu as “oublié” ton rêve.

Vas-tu laisser passer ta chance ?

Tu es l’un des joueurs les plus talentueux du circuit.

Ta qualité de frappe. Ton aisance, tes capacités techniques… Quand tu lâches tes coups…

C’est là qu’on sent ton potentiel. Sans parler de tes qualités athlétiques, d’explosivité, de ton anticipation…

Tout le monde l’a ressenti.

Je suis sûr que toi aussi.

Mais parfois tu rechutes (problème de limite haute)

Tu n’as pas besoin de moi.

Je n’ai pas besoin de toi non plus.

Mais je sais que je peux t’aider.

Etape 1 : Être en contact avec son objectif “impossible”

J’aime travailler avec les objectifs “impossibles”.

C’est la 1ère question que je pose en coaching : “Qu’est ce qui serait impossible pour toi d’atteindre mais que tu aimerais vraiment réaliser ?”

Car ce sont les objectifs qui nous font vibrer.

Beaucoup de coachs partent du problème…

Mais quand on part avec la vision de votre objectif “impossible”, alors plus rien ne peut t’arrêter.

Ce que tu pensais être des obstacles sont justes des points de passages.

Arnold Schwarzenegger dans son interview avec Tim Ferriss expliquait que c’était la différence avec avoir une vision. Les autres compétiteurs en Body Building se disaient “pfiou, encore 200 push up”. Tandis qu’Arnold se disait “J’ai hâte de faire ces 200 push ups pour devenir Mister Univers “.

C’est avec cette force qu’il est devenu millionnaire avant de faire du cinéma (en travaillant dans l’immobilier), de réaliser des films à succès, de devenir Mister Univers et gouverneur de Californie.

C’était IMPOSSIBLE !

Un Autrichien issu d’une famille pauvre qui devient gouverneur de Californie.

VOTRE-FUTUR

Coaching Haute Intensité : Les petites décisions qui font basculer votre destin

C’est tellement difficile de s’améliorer de 1%.

Tu dois faire la même chose encore et encore.

J’ai encore eu un appel avec un coach hier. Je lui ai demandé “si tu veux faire progresser ton joueur, qu’est ce que tu devrais faire ?” et il m’a répondu “Il faut qu’il joue plus d’heures”…

C’est normal, c’est la vision des coachs de tennis.

Je suis dans une Académie ici à Belgrade. C’est apparemment une bonne académie.

C’est vrai il y a des bons joueurs.

Mais il n’y a pas de coaching.

Quelques joueurs deviendront fort par “chance”. Un peu de talent et des journées à taper la balle.

Est-ce que tu te rappelles le moment où tu as eu un déclic quand tu étais jeunes ?

Tout d’un coup traverser le tableau d’un tournoi par exemple ?

Un simple déclic peut vraiment tout changer

C’est avec ça que je travaille.

Pourquoi Tennis Tactique permet à des centaines de joueurs de gagner 3 à 10 classements en 1 saison UNIQUEMENT avec quelques emails et vidéos de 5 minutes ? Je ne passe pas mon temps sur le court à vous lancer la balle.

Jamais.

J’offre une nouvelle perspective sur ce que tu es capable de faire.

Et des amateurs de 55 ans, classés 30/2 y arrivent très bien.

Ce ne sont pas des athlètes professionnels pourtant.

Le secret : c’est plus facile de viser l’impossible.

L’aventure de Tennis Tactique est aussi une aventure “impossible”. Je ne suis pas coach de tennis. J’étais 4ème série il  y a 2 ans. Je coache les gens uniquement par conférence en ligne, téléphone, email et vidéos…

Jamais sur le court !

Et les joueurs atteignent les meilleurs résultats de leur vie.

Car je change la perspective des joueurs.

Je leur montre la possibilité d’atteindre ce niveau.

Mes croyances : Un joueur 30/2 peut jouer niveau 15/3 en quelque semaines et sans entrainement et Gaël Monfils peut gagner Roland Garros. La 1ere je l’ai déjà vue se réaliser des dizaines de fois. Pour la 2ème, j’ai envie de la voir se réaliser au moins une fois – pourquoi pas 2.

Un des profs de tennis que je coache est devenu en 2 mois l’un des profs les plus recherchés de son pays. C’était encore “impossible” il y a 2 mois.

Si tu ne vises pas l’impossible, il sera impossible pour toi d’avoir cette vision, cette motivation intérieure. Tu continueras à te focaliser sur les problèmes, les obstacles. Tu joueras pour les mauvaises raisons. Tu n’auras pas de “pourquoi”.

Tu pourras progresser un peu en t’entrainant un peu mieux, mais ce n’est pas ça qui fera la différence.

Par contre avec un objectif “impossible”. Un objectif qui te prend aux tripes, alors l’entrainement devient un plaisir, les décisions deviennent claires, les gens sont motivés à tes côtés.

Tu as déjà ressenti ça, lorsque tu es tellement motivé que rien ne peut t’arrêter ?

Que ta vision est tellement forte que tu as une “énergie infinie” ?

Viser “l’impossible” (sinon c’est pas marrant)

C’est dans ton OBJECTIF IMPOSSIBLE que se trouve la source de ta motivation, ton moteur pour réussir.

Que tu te réveilles chaque matin avec envie.

Que tu fais l’exercice en plus.

Que tu t’arraches encore plus (et pas parce qu’on te pousse à le faire, mais juste parce que ce sont tes tripes qui te poussent à aller au bout)

Le problème c’est que les coachs aiment les objectifs

  • probable : 90% des coachs. On vise une progression lente, quelques victoires faciles…
  • possible : 9% des coachs. On parle de ce qu’il serait possible de faire, possible de réaliser.

Mais moi j’aime les objectifs…

  • impossibles : 1% des coachs

Je travaille uniquement avec l’impossible.

Pourquoi ?

C’est bien plus fun mais surtout parce que l’impossible est bien plus proche que ce que nous croyons.

Un objectif impossible est un objectif qui vous fait peur d’annoncer publiquement.

Voici mes objectifs “impossibles” :

  • Avoir une ou plusieurs conversations avec toi pour te permettre de surmonter ta “limite haute” et gagner Roland Garros
  • Avoir nouveaux 3 clients entrepreneurs en coaching aventure
  • Créer une Académie de Tennis pour les adolescents et créer une éducation alternative à l’éducation nationale

Ce que je fais en coaching est difficile à décrire par des mots. C’est pour ça que j’invite les gens à l’expérimenter d’abord. A la fin les personnes sont motivées comme jamais et trouvent des ressources incroyables en eux pour se réaliser complètement.

J’ai encore reçu ce message d’un jeune qui stressait en match, je lui ai parlé seulement 4 minutes : “: J’ai gagner 6/0 6/0 en me fesant plaisir et en me consentrant”. Fautes d’orthographe comprises 🙂

Gaël si tu me lis, j’aimerais t’inviter à une conversation de coaching. Car une simple conversation peut tout changer.

Et il est possible qu’une seule conversation suffise.

Redéfinir l’impossible

Lorsqu’on est enfant, on ne sait pas ce qui est possible et impossible.

Et notre environnement (le pays dans lequel on grandit, la famille dans laquelle on grandit, les structures dans lesquelles on s’entraine…) va nous dicter ce qui est possible ou impossible.

Mais pour atteindre ses rêves, il faut redevenir un enfant.

Et se reconditionner.

tumblr_lrw2s5Hcyi1qmnsyuo1_500

Il y a juste quelques décisions à prendre.

Des décisions que tu évites aujourd’hui.

Tu es à quelques décisions près de “l’impossible”.

Mais surtout dans ce rêve. Qu’est ce qui te semble ENORME ? Le truc qui te fait ban*er. Le truc qui te fait kiffer grave rien que d’y penser ?

Pas ce que tu devrais faire.

Pas ce que tes coaches t’ont dit faire. Ca c’est chiant et tu le sais.

Ca fait partie des 99% des coaches. On n’a pas le temps pour ça.

Qui tu dois être chaque jour, chaque seconde pour atteindre “l’impossible” ?

 

Partie 2 : Est-ce que ça rend “le bateau plus rapide” ?