Les classements au tennis

RF
  
Les classements au tennis, le fonctionnement  ? 

Au tennis, un joueur licencié qui participe à des compétitions se voit attribuer un classement national. Celui-ci dépend de ses performances dans l’année. Plus il obtient de victoires, plus son nombre de points augmente et plus son classement progresse. De même, il régresse en cas d’accumulation de résultats négatifs. Voici les points essentiels pour permettre aux néophytes de comprendre plus facilement les classements de tennis.

 

À quoi sert réellement le classement de tennis ?

 

La lecture et le fonctionnement du classement de tennis semblent des plus complexes. Pour les profanes et les joueurs occasionnels, tomber sur des conversations du genre « perdre à quinze cinq contre un ancien trois six » donne forcément l’impression de venir d’une autre planète. Rien de plus surprenant à cela. En effet, à l’instar de n’importe quelle autre discipline sportive, le tennis possède également son propre jargon que seuls les adeptes de la petite balle jaune sont en mesure de comprendre aisément.

Le système de classement mis en place par la FFT (Fédération Française de Tennis) sert pourtant à classer chaque joueurs licenciés entre eux en fonction de leurs performances respectives dès lors qu’ils sont inscrits à un tournoi de tennis. En d’autres termes, ceci reflète leur valeur réelle en compétition et leur progression tout au long d’une année sportive. Il est tout de même important de souligner que les classements établis par une fédération nationale de tennis n’ont rien à voir avec le classement de tennis homme et le classement de tennis femme utilisés chez les joueurs professionnels qui sont sur le circuit ATP et qui ont un classement ATP. (1 Nadal ; 2 Federer ; 3 Djokovic ; 4 Del Potro ; 5 Zverev ; 6 Cilic ; 7 Dimitrov ; 8 Thiem ; 9 Anderson ; 10 Isner ; 11 Goffin ; 12 Nishikori ; 13 Fognini ; 14 Schwartzman ; 15 Tsitsipias ; 16 Edmund ; 17 Sock ; 18 Coric ; 19 Pouille ; 20 Raonic ;  …… ; 25 Gasquet … ; 42 Monfils… ; 71 Tsonga… )

Avant son premier match, un joueur de tennis est « Non classé » ou « NC ». Plusieurs conditions sont à remplir pour obtenir son classement en tennis. Outre la licence délivrée par la fédération nationale, il lui faut un certificat médical d’aptitude à pratiquer le tennis en compétition. Puis, le joueur doit s’inscrire dans un tournoi. À chaque victoire, il engrange des points qui vavrient selon le classement de tennis de son adversaire. Ce qui va lui permettre de monter dans la pyramide des classements. En cas de nombre de victoires insuffisant, il est possible de descendre.

 

Comment se retrouver dans la pyramide des classements du tennis ?

 

La pyramide des classements en tennis est constituée de quatre séries. Chaque série, de la quatrième à la deuxième, comporte plusieurs échelons. La 4ème série est constituée de six échelons : 40, 30/5, 30/4, 30/3, 30/2, 30/1 (lire trente cinq, trente quatre, etc.). La 3ème série comprend six autres échelons : 30, 15/5, 15/4, 15/3, 15/2, 15/1 (lire quinze cinq, quinze quatre, etc.). Par contre, la 2ème série est composée de onze échelons : 15, 5/6, 4/6, 3/6, 2/6, 1/6, 0, -2/6, -4/6, -15, Top 60 pour les femmes et Top 100 pour les hommes (lire moins deux six, moins quatre six, etc.). 

Dans ces trois séries, hors Top 60 et Top 100, les joueurs d’un échelon occupent le même classement de tennis. Il revient à la fédération de déterminer le nombre de joueurs pour chaque échelon pendant une saison. Le Top 60 récompense les 40 meilleures joueuses de tennis de la deuxième série, classées de la 21ème à la 60ème place. De même, le Top 100 récompense les 70 meilleurs joueurs de tennis de la deuxième série, classés de la 31ème à la 100ème place. En France, la pyramide des classements du tennis 2018 fait état de 114 192 joueuses et 354 151 joueurs pour l’ensemble de ces trois séries.

Quant à la 1ère série, il regroupe les meilleurs joueuses et joueurs. Le classement de tennis est établi à la fin de l’année sportive par le Comité exécutif, sur proposition de la Commission fédérale de classement, et sur la base des palmarès des joueurs entre le 1er décembre de l’année N-1 et le 30 novembre de l’année N. Les résultats aux niveaux national et international sont pris en compte. Chaque classement est occupé par un seul et unique joueur. Chez les femmes, elle recense les vingt meilleures joueuses de la saison écoulée. Chez les hommes, elle définit le classement des trente meilleurs joueurs.

 

Quelles sont l’origine et la justification du classement de tennis ?

 

À première vue, ce système de numérotation des classements en tennis semble être étrange. Néanmoins, il est des plus logiques. Il repose sur un souci d’équité lors des affrontements entre des joueurs de classements différents et n’ayant pas le même niveau technique. Il est hérité de l’ancien système de comptage des points qui remonte déjà aux origines de ce sport, et à la mise en place des premières compétitions de tennis. Un handicap est donné au meilleur des deux joueurs avec pour objectif d’équilibrer le match.

À l’époque, le niveau 0 constituait la référence. Quand deux joueurs de ce même niveau s’affrontaient en compétition, aucun handicap n’est attribué à l’un ou à l’autre. Par contre, lorsqu’un joueur de niveau 0 affrontait un joueur moins bien classé que lui, il partait avec un handicap qui est déterminé suivant le classement de son adversaire. Par exemple, un joueur de niveau 1/6 affrontant un joueur de niveau 0 démarrait un jeu sur six avec un avantage d’un point tandis qu’un joueur de niveau 2/6 démarrait deux jeux sur six avec un avantage d’un point et ainsi de suite.

À l’inverse, quand un joueur de niveau 0 est opposé à un joueur de meilleur classement, c’est-à-dire de niveaux négatifs, il part cette fois avec un avantage afin de toujours équilibrer le match. Par exemple, il commence quatre jeux sur six avec un avantage d’un point contre un adversaire de niveau -4/6. De même, contre un adversaire classé -15, il démarre chaque jeu avec un avantage d’un point, soit à 15/0 ou à 0/15 en fonction du joueur qui sert. En effet, en tennis, les points du serveur sont toujours annoncés en premier.

 

Quelles sont les règles de calcul du classement de tennis ?

 

Le calcul du classement en tennis obéit à une méthode unique de comptabilisation des points. Chaque victoire remportée par un joueur lui rapporte des points suivant un barème déjà établi. Une victoire à deux échelons et plus au-dessus permet de gagner 120 points. Une victoire à un échelon au-dessus donne 90 points. Une victoire à échelon égal offre 60 points. Les victoires contre les adversaires d’échelon inférieur rapportent moins de points : 30 points pour une victoire à un échelon en dessous, 20 points pour deux échelons en dessous et 15 points pour trois échelons en dessous.

Par ailleurs, un joueur peut bénéficier de bonifications par rapport à son ratio victoire/défaite au cours d’une compétition. Toutefois, cela se fait suivant des critères bien précis. Pour les joueurs des 4ème, 3ème et 2ème séries, une bonification de 15 points est attribuée par partie gagnée (hors forfait) lors des championnats individuels séniors disputés par élimination directe. Sont inclus les Critériums, les tournois Espérance et le Championnat de France individuel 4ème série. Les bonifications sont plafonnées à 45 points.

Des points bonus sont également accordés à un joueur qui n’enregistre pas de « défaite significative ». Par ce terme, il faut comprendre les défaites à échelon inférieur ou égal. Le système de bonification est attribué pour un minimum de cinq matchs (victoires et défaites par forfait non incluses) à partir de l’échelon 30/2. Pour les joueurs de la 4ème série classés au moins 30/2, la bonification est de 50 points. Pour les joueurs de la 3ème série, elle permet de gagner 100 points. Pour les joueurs de la 2ème série, elle rapporte 150 points.

 

Comment procéder aux calculs et obtenir son classement de tennis ?

 

Pour un joueur de tennis compétiteur, essayer de calculer son classement n’est pas toujours facile et évident. Lors de l’évaluation du bilan d’un joueur, l’ordinateur ne tient compte que de ses meilleures victoires, et encore en nombre limité. Pour établir le bilan d’un joueur, l’algorithme prend en considération plusieurs critères tels que son précédent classement, son nombre total de victoires, son nombre de défaites à échelon égal et son nombre de défaites à échelon inférieur. Ainsi, le nombre de ses victoires prises en compte peut augmenter ou diminuer suivant son bilan.

Pour obtenir son classement au tennis, il est recommandé au joueur de se rendre sur son espace licencié sur le site de la fédération française de tennis. « Mon Espace Tennis » offre plusieurs fonctionnalités et permet d’avoir son classement en tennis en quelques clics. Il est même possible de procéder à des simulations de classement. Cependant, ces simulations n’ont pas beaucoup d’importance pour la simple et bonne raison qu’il lui est impossible de prédire les futurs classements de ses adversaires et que tous ses matchs ne sont pas pris en considération lors du calcul de son bilan.

Par ailleurs, la fameuse pyramide des classements du tennis réserve parfois des surprises, des fois bonnes, mais des fois mauvaises. Il est possible qu’un joueur se retrouve à la fin d’une année sportive dans la 2ème série alors qu’il pense ne monter qu’en 15/1. Pour cause, la fédération française de tennis a décidé de prendre un nombre plus élevé de joueurs dans le niveau supérieur, en 2ème série. Inversement, un joueur est susceptible de ne monter que d’un seul échelon, et ce, alors qu’il a engrangé suffisamment de points pour espérer accéder à deux échelons supérieurs.

 

Quelle est la fréquence de publication des nouveaux classements de tennis ?

 

Depuis le mois de décembre 2017, la fréquence de publication des classements de la fédération française de tennis est devenue mensuelle. L’objectif était de donner un nouvel élan aux compétitions en proposant aux joueuses et aux joueurs un challenge permanent. En effet, ils n’ont plus besoin d’attendre au moins trois mois pour progresser dans les classements. Le classement de chaque compétiteur est actualisé chaque mois en fonction de ses résultats. Cela leur procure encore plus de motivation et d’envie de travailler pour élever leur niveau de jeu.

Autre révolution accompagnant l’augmentation de la fréquence de publication des classements de tennis, uniquement la montée est possible à chaque classement mensuel publié. Ainsi, un joueur peut monter d’échelon plusieurs fois au cours d’une année sportive s’il enregistre des victoires significatives lors des compétitions. Par contre, à la fin de la saison, le classement d’un compétiteur peut régresser, se maintenir ou monter en fonction de son bilan. Les points de bonification ne seront pas comptabilisés lors des classements mensuels, mais seulement pour le classement final.

Pour l’année sportive 2019, le nouveau classement de chaque compétiteur lui a été envoyé par courriel le 9 septembre dernier. Le premier classement mensuel sera publié le 8 octobre 2018. Les prochaines dates de publication sont le 5 novembre 2018, le 3 décembre 2018, le 7 janvier 2019, le 4 février 2019, le 4 mars 2019, le 8 avril 2019, le 6 mai 2019, le 3 juin 2019, le 1er juillet 2019 et le 5 aout 2019. Les classements de tennis 2020 seront mis en ligne sur « Mon Espace Tennis » le 9 septembre 2019. Cette date constitue aussi l’entrée en vigueur des classements 2020.