Léa au service – slow motion : Appui Relai VS Appui Fixe

Appui relais VS Appui fixe

Léa au service – slow motion.

Après avoir changé ses appuis au service en fonction de son œil directeur.

Droitière.

Œil directeur gauche.

Comme Federer.

Donc on ne ramène pas la jambe droite sinon l’œil gauche ne verrait plus la balle. On reste sur ses appuis.

L’appui relais l’empêchait de voir la balle avec son oeil directeur (le gauche).

Elle a gagné en stabilité. Et pourcentage de première et baisse de double évidemment.

 

Une réflexion au sujet de « Léa au service – slow motion : Appui Relai VS Appui Fixe »

  1. Je ne remets pas en cause l’histoire des yeux, cependant c’est archi faux ce relais d’appuis.
    Le pied arrière doit rester derrière !
    Sinon ça entraine une rotation précoce de la hanche droite face au filet.

    En technique ça donne une mauvaise poussée de jambe arrière vers le haut car l’alignement appui – épaule n’est pas conservée.
    Niveau blessure on peut se retrouver avec une hyperangulation = épaule écartelée entre la hanche droite qui avance et la raquette qui recule.

    Le vrai relais d’appuis et l’appui pieds écartés ont tous les 2 leurs avantages et leurs inconvénients, en terme de stabilité, de poussée vers le haut, vers l’avant, de lancer de balle, et de puissance…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *